Sigmund Freud


Sigmund Freud pionnier de la psychanalyse et de la psychothérapie      Peu d'hommes ont autant marqué leur époque que Sigmund Freud, il manquait peut-être de modestie quand il se comparait lui-même à Copernic et à Darwin... mais l'avenir a démontré qu'il n'avait pas tort. Adulé par les uns, honni par les autres, Freud a cette particularité de s'être fait reprocher toute sorte de choses contradictoires. Ses oeuvres ont eu des influences en médecine, en psychologie, dans les sciences humaines et sociales et dans une foule d'autres domaines. 

    Sigmund Freud (1856-1939) a complété des études en médecine puis s'est tour à tour intéressé à la recherche puis à la neurologie. Il s'est orienté vers la pratique privée au cours des années 1880, poussé par la nécessité d'augmenter ses revenus dans le but de fonder une famille. C'est par le biais de cette pratique qu'il en viendra au fil des ans à développer la technique qui, délaissant progressivement l'hypnose, fera place la "libre association" de ses patients. 

C'est au cours des années 1890 que Freud mettra au point la théorie psychanalytique des névroses, grandement marquée par la rigoureuse auto-analyse qu'il mènera suite au décès de son père. La publication en 1900 de L'interprétation des rêves est généralement considérée comme la naissance officielle de la psychanalyse. Par la suite, Freud continuera jusqu'à sa mort en 1939 à faire progresser ses travaux qu'il modifiera sans cesse. 

    Dès le début du siècle, Freud a vu se former autour de lui un cercle de collaborateurs venus profiter de ses enseignements et les poursuivre. Parmi ceux-ci, plusieurs sont devenus des amis personnels (Abraham, Ferenczi, Jones...), d'autres ont marqué leur dissidence en rompant avec fracas. L'International Psycho-Analytic Association a été fondée pour veiller sur son oeuvre et en assurer la continuation mais plusieurs ont choisi de le faire hors des institutions officielles. 

    Freud est mort à Londres en 1939 après avoir dû quitter Vienne en raison de l'arrivée des nazis. Durant les dernières années de sa vie il a reçu de nombreux honneurs officiels et a été considéré comme une grande personnalité, faisant contraste avec les débuts difficiles qu'il a connus. 

 

 

--- © Ilmi Manuka ---




"Tout désir, même celui de parler, est un désir de vivre."

Hubert Aquin (1929- 1977)


Cette page a été affichée 108 fois !